Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Etre au top psychologiquement et esthétiquement lors de votre entretien d'embauche et les Règles pour améliorer son efficacité professionnelle !

Publié le par LES ATELIERS DU BIEN-ETRE 06 NICE

our vous aider, nous avons répertorié les questions les plus fréquentes et des éléments de réponse.

ENTRETIEN D'EMBAUCHE : LES QUESTIONS RELATIVES À VOTRE PARCOURS


En guise d'introduction, le recruteur vous interroge sur votre parcours. Il s'agit de confirmer les informations indiquées sur votre CV : votre expérience professionnelle, vos formations. Votre réponse doit être succincte.

Insistez sur les éléments les plus pertinents, ceux qui vous permettront d'exceller au poste pour lequel on recrute. Trouvez donc des points communs entre les missions qui vous étaient confiées lors de vos expériences passées et celles décrites dans le poste pour lequel vous passez un entretien d'embauche.

Si une expérience n'est pas indiquée sur votre CV, ne la mentionnez pas. Structurez vos propos, en suivant une ordre chronologique par exemple. Ne parlez pas trop vite pour permettre à votre recruteur de suivre ou de prendre des notes.

Exemple de questions :

  • Parlez-moi de vous ?

Et oui ? il ne s'agit pas de votre biographie mais de votre parcours.

  • Parlez-moi de votre parcours.
  • Parlez-moi de votre ancien employeur.
  • Parlez-moi de votre dernier poste


ENTRETIEN D'EMBAUCHE : LES QUESTIONS LIÉES À VOTRE PERSONNALITÉ ET VOS COMPÉTENCES


Ces questions permettent au recruteur de mieux cerner votre personnalité et voir si vous correspondez vraiment au profil recherché : dynamisme, adaptabilité, résistance au stress, amabilité, etc.
Il s'agit pour vous de démontrer que vous avez bien les qualités requises. Évoquez donc les points qui vous aideront à remplir vos missions avec succès.

Parmi les questions les plus fréquemment posées, on compte :

  • Quelles sont vos principales qualités ?
  • Quels sont vos points forts ?
  • Quels sont vos défauts ?


Inutile de leur dire que vous êtes rancunier, surtout si vous devez travailler en équipe. Évoquez des défauts sur lesquels vous avez travaillés. Donnez toujours un exemple.
Dites que vous êtes mieux organisé car vous utilisez des post-it, par exemple. Vous savez à présent gérer les priorités car vous demandez à vos supérieurs hiérarchiques les délais, etc.

Répondez aux questions, en donnant toujours un exemple concret, une situation qui a eu lieu dans le cadre de votre dernier poste.

D'autres exemples de questions :

  • Comment gérez-vous le stress ?
  • Qu'est ce qui fait de vous le candidat idéal (ici, vous pouvez évoquer votre personnalité mais aussi votre parcours si vous avez de l'expérience dans le domaine)
  • Si je demandais à vos amis/votre ancien employeur de me parler de vous, que diraient-ils ?


Quant aux compétences :

  • Que pouvez-vous apporter à ce poste ?

Et selon le poste :

  • Maîtrisez-vous l'outil informatique ?

Expliquez quels outils vous maitrisez et pourquoi (formations, usage quotidien lors de votre dernier poste, etc.)

  • Êtes-vous bilingue ?

Ici, vous pouvez répondre en langue étrangère (la langue demandée dans l'annonce)


ENTRETIEN D'EMBAUCHE : LES QUESTIONS LIÉES À L'ENTREPRISE


Dans cette section, vous ne pourrez pas inventer les réponses. Une seule règle : renseignez-vous avant de vous présenter à l'entretien. Histoire de l'entreprise, marques, produits, concurrents, nom du PDG, pays dans lesquels le groupe est implanté, et bien sûr relisez-bien l'offre d'emploi car on vous demandera certainement ce que vous avez compris du poste.

Le type de questions posées :

  • Que savez-vous de notre entreprises ?
  • Qu'avez-vous compris du poste ?
  • Pourquoi avoir postulé ?
  • Pourquoi le poste vous attire-t-il ?
  • Etc.


Parlez de la culture d'entreprise, des produits, de l'environnement de travail, des éléments qui vous plaisent dans la description du poste, ou encore du fait que vous avez déjà de l'expérience dans le domaine et que cela vous passionne. Soyez positif, motivé, pertinent et clair.

ENTRETIEN D'EMBAUCHE : LES QUESTIONS REGARDANT L'AVENIR


Le poste est en CDI ? L'entreprise recherche donc une personne qui souhaite rester.
Étayez vos motivations et expliquez pourquoi vous recherchez un CDI : volonté de grandir au sein d'un groupe, d'évoluer, etc.

Dan vos réponses, restez positif et ne critiquez pas votre ancien employeur. Expliquez ce que vous recherchez (évolution, responsabilités, culture d'entreprise, etc.)


BONUS : LES QUESTIONS SUPPLÉMENTAIRES

Essayer de connaître la position de l'entreprise, la fourchette proposée par exemple, avant de vous avancer. Ne montrez pas que seul l'argent vous motive !

  • Avez-vous des questions ?

En manque d'inspiration ? Posez des questions sur la composition des équipes, sur les outils utilisés, sur le processus de recrutement : quelle est la prochaine étape ?

Avant votre entretien, préparez vos réponses à toutes ces questions, en les illustrant avec des exemples.
Attention, le jour de l'entretien, ne donnez pas l'impression de réciter votre texte !

Pôle Emploi a préparé un document très utile avec de nombreux exemples. Vous pouvez le télécharger gratuitement ici :Préparer un entretien d'embauche - Pôle Emploi

LES 4 RÈGLES POUR RÉUSSIR SON ENTRETIEN D'EMBAUCHE !

On ne va pas passer un entretien d’embauche comme l’on va chez son médecin. Cela demande un minimum de préparation. Voici nos conseils pour tirer profit au maximum de cette entrevue et (peut-être) décrocher le job tant convoité.

QUELLES SONT LES RÈGLES POUR RÉUSSIR SON ENTRETIEN D'EMBAUCHE ?

RÈGLE N°1

On ne le répètera jamais assez, même si vous êtes d’un naturel confiant à toute épreuve, un entretien d’embauche se doit d’être préparé. Il serait dommage de buter sur une question à laquelle vous auriez pu apporter des informations intéressantes si vous aviez préparé le terrain.

RÈGLE N°2

Préparer le terrain, c’est justement faire la liste des questions que le recruteur pourrait vous poser. Et c’est d’autant plus facile qu’il y a des classiques qu’il ne faut pas louper. Voici quelques exemples de questions :

  • Parlez-moi de vous ? Il ne faut surtout monopoliser la parole pendant 30 minutes même si le CV a de la substance. Il faut être clair, concis et résumer son parcours académique et professionnel en 2 ou 3 minutes.
  • Quels sont vos principaux défauts ? Quels sont vos principales qualités ? Il ne s’agit d’aller faire l’inventaire de tous les + ou les – de votre profil mais d’en sélectionner un ou deux, les plus pertinents par rapport au poste visé.
  • Pourquoi avoir quitté votre dernier emploi ? Le but n’est pas de critiquer son ancien employeur. Vous pouvez par contre évoquer des projets professionnels qui ne pouvaient aboutir. Les recruteurs n’apprécient guère les profils problématiques.

RÈGLE N°3

Se connaître sur le bout des doigts pour répondre de manière fluide aux questions, c’est bien mais cela ne suffit pas. Partir à un entretien sans avoir un minimum d’informations sur l’entreprise, c’est un manquement qui peut vous coûter le poste. Imaginez un instant un candidat qui répondrait : je ne sais pas ce quelle est votre activité ou pir, je n’aime pas du tout le secteur dans lequel vous travaillez ». Des perles que les recruteurs ont certainement rencontrées. Prenez quelques minutes pour aller regarder le site internet de la société ou rendez-vous à la chambre de commerce et d’industrie.

RÈGLE N°4

Outre le fond, c’est aussi la forme qu’il faut travailler, en l’occurrence ici, son look et son attitude. Et tout le monde s’accordera à dire que "l' habit fait le moine". S’adapter au job et au style de l’entreprise. En règle générale, faire clean et classique. Les femmes ne doivent être trop maquillées à défaut de paraitre soigné". Et bien entendu, gardez la « positive attitude » tout au long de l’entretien d’embauche.

Le look qu'il vous faut pour un entretien d'embauche

Vous rêvez d’arriver le matin pleine d’assurance,

Parce que l’on a toutes, cachée quelque part dans notre open-space (suivez mon regard), une collègue qui malgré ses 3 enfants et sa vie de Wonder Woman arbore un look zéro défaut en toute circonstance, il était grand temps de vous donner enfin un coup de pouce pour lui arriver à la cheville… si ce n’est au mollet !

Alors si vous n’avez pas la chance de vous affranchir de codes vestimentaires imposés, dites-vous qu’avoir du style au travail ne requiert ni une connaissance pointue de la mode, ni le budget de Victoria Beckham.

Quelques astuces simples, des pièces intelligemment choisies, et des associations de couleurs et de motifs bien senties, vous donneront en un tour de main l’assurance que vous méritez.

Pas la peine de vous lancer dans des expériences stylistiques farfelues, car rien de vaut l’achat de valeurs sûres.

En tête de liste le pantalon cigarette, légèrement resserré à la cheville et de préférence 7/8 ème (il doit vous arriver au niveau de la malléole), et la veste au tomber impeccable sur laquelle vous ne pourrez faire l’impasse.

Vous pourrez ensuite miser sur un stock de jolies chemises, tops fluides ou tee-shirts, à condition de les choisir dans des matières de qualité, et sur des pièces intemporelles comme le trench ceinturé ou le petit manteau 3/4.

Attention ! Rien ne vous oblige à y laisser votre PEL. On trouve de belles pièces aux coupes et tombés très correctes dans de grandes enseignes comme Zara, Mango ou Massimo Dutti.

Si vous êtes de nature plutôt longiligne, vous pourrez presque tout vous permettre, et même oser le tailleur pantalon associé à des chaussures plates.

Si vous êtes plus ronde ou pulpeuse, évitez les pantalons à pinces qui donnent du volume là où vous n’en avez pas besoin, et allongez la silhouette avec de jolis escarpins. Choisissez des chemisiers fluides qui mettront subtilement votre décolleté en valeur.

Si vous êtes petite, bannissez les pantalons larges et les vestes trop longues.

Assurez le coup avec des mélanges simples. Pour un tenue de bureau, rien de vaut les classiques noir, beige, marine et blanc, que vous pourrez mixer avec des couleurs pastels comme le rose poudré, le jaune pâle ou le bleu ciel.

Si vous vous sentez d’humeur audacieuse, osez les couleurs vives, mais par touches.

On le sait, l’accessoire est un must pour finaliser, booster ou twister une silhouette. Alors faites-vous plaisir !ceintures fines, escarpins, bijoux, sans oublier sacs à main… vous pourrez les choisir classiques, colorés ou imprimés pour un peu plus de fantaisie.


Bonne chance !

Vous êtes en recherche d'emploi et vous souhaitez avoir des conseils pour mettre toutes les chances de votre côté, je vous propose des ateliers de coaching afin de définir votre ligne de conduite :

Ces ateliers comprendront : du conseil en image, ainsi que "la définition de vos objectifs".

Pour cela, vous pouvez me contacter lesateliersdubienetre@hotmail.fr

51 Règles pour améliorer son efficacité professionnelle

La gestion du temps est le problème que chacun pense avoir.

En réalité comme le dit Tony Schwartz dans son livre intitulé « The Power of Full Engagement », ce n’est pas le temps que vous devez manager.

Le temps n’est pas quelque chose que vous pouvez contrôler.

En revanche vous pouvez apprendre, comme le recommande Tony, à vous manager vous même.

Vos habitudes, vos comportements, votre état d’esprit à la tâche sont des choses que vous pouvez prendre sous votre contrôle.

Dans cet article vous allez pouvoir découvrir les 51 règles de la productivité personnelle qui vont vous permettre de rationaliser votre travail et devenir plus productif.

Vous allez apprendre plusieurs stratégies très utiles pour vieux allouer votre temps, votre attention et votre énergie mais vous allez aussi accomplir beaucoup plus de choses.

Sans ces règles vous allez continuer à obtenir les résultats que vous avez toujours obtenu.

Vous allez continuer à terminer vos journées en ayant l’impression d’avoir été très occupé couplée à l’étrange sensation de rien avoir accomplit de significatif. Donc si vous êtes satisfait de votre résultats actuels et que vous vous sentez pleinement productif et efficace, ne lisez pas les lignes qui suivent.

Pour les autres, voici les 51 stratégies que vous pouvez utiliser pour améliorer votre productivité personnelle de façon drastique :

1. Définissez des Objectifs journaliers

– Sans un focus très clair sur ce que vous voulez accomplir le jour même cela devient facile de succomber aux distractions. Fixez vos objectifs un jour à l’avance, décidez ce que vous voulez faire puis FAITES LE !

2. Utilisez la loi de Parkinson à votre avantage

– La loi de Parkinson dit que la durée nécessaire pour accomplir une tâche tend à s’adapter au temps qui a été alloué pour accomplir cette tâche. Ainsi faites en sortes de mesurer le temps que peut prendre un tâche pour être accomplie au plus vite. Notez ce temps et allouez vous la moitié de ce temps pour accomplir une tâches similaire.

3. Posez des limites

– Sachez dire clairement et simplement NON aux demandes que vous considérez comme ne méritant pas que vous y accordiez de votre temps.

4. Levez-vous tôt

– Faites en sorte de vous levez tot le matin, comme par exemple à 5 heures du matin, et allez directement travailler sur votre tâche la plus importante. Vous pouvez accomplir beaucoup plus avant 8 heures du matin que la plupart des gens dans leur journée entière.

5. Faites preuve de courage

– Si vous avez une tâche importante à accomplir mais que vous ne vous en sentez pas le courage, prenez une grande inspiration pour réunir toute l’énergie que vous avez en vous et attelez vous-y jusqu’à ce qu’elle soit fini. Vous sortez ainsi de la procrastination et aurez un peu plus de facilité pour accomplir ce genre d’activité la prochaine fois.

6. Apprenez à taper plus vite

– Prenez le temps vous entrainer à taper plus vite au clavier. Si vous augmenter votre cadence de frappe à 60 ou 90 mots par minutes, vous accomplirez beaucoup de tâches.

7. Installez le silence

– Prenez un portable sans connexion réseau et partez directement travailler dans un endroit où vous ne serez soumis à aucune distraction comme dans une bibliothèque, un parc, un salon de thé ou votre propre jardin. Prenez soin de vous débarrasser de tout outils ou gadget de communication au préalable.

8. Appliquez le principe de Pareto.

C’est la règle des 80-20, qui stipule que 80% de la valeur d’une tâche représente 20% de l’effort. Concentrez votre énergie les 20% les plus critiques, et ne perdez pas de temps sur les 80% restants.

9. Prenez un rythme

– Choisissez délibérément de prendre un rythme plus rapide : parlez plus vite, tapez plus vite au clavier, lisez plus vite et rentrez plus vite chez vous !

10. Utilisez l’intelligence collective

– Faites en sorte d’avoir autour de vous un groupe d’individu capable et productifs pour pouvoir échanger régulièrement avec eux sur les bonnes pratiques de productivité.

11. Créez un espace de travail relaxant

– Réduisez votre stress en cultivant un espace relaxant, bien rangé et libre de tout encombrement.

12. Fixez l’ordre du jour.

– Établissez un agenda écrit à destination des participants à une réunion à l’avance. Cela améliore grandement le focus et l’efficacité des personnes présentes. Vous pouvez aussi l’utiliser pour les appels téléphoniques aussi.

13. Trouvez des sources d’inspiration

– Lisez des livres, blogs et autres sources d’information sur la productivité de façon régulière. En consommant régulièrement ce genre d’information vous allez vous trouver naturellement plus productif et vous débarrasser de certains pratiques quotidiennes qui ont tendance à sapper votre productivité.

14. A vos Armes, Tirez; Visez

– Évitez la procrastination en prenant des mesures immédiates après la fixation d’un objectif, même si l’action n’est pas parfaitement planifié. Vous pouvez toujours rectifier le tir en cours de route.

15. Ne Réfléchissez pas plus d’une minute avant d’agir

– Une fois que vous avez les informations dont vous avez besoin pour prendre une décision, démarrez une minuterie et donnez vous seulement 60 secondes pour prendre la décision finale. Vous pouvez passer cette minute entière à tergiverser et réfléchir à tout ce que vous voulez, mais faites en sorte qu’elle se termine par un choix clair. Une fois que votre décision est prise, prenez au moins action pour mettre les choses en mouvement.

16. Fixez un délai.

– Fixer une date ou/et une heure limite pour accomplir les tâches que vous vous êtes fixé, et utilisez cette information temporelle comme un point de repère pour rester sur la bonne voie.

17. Soyez en bonne condition physique

– Si vous ne faites pas d’activité sportive régulière, faites en sorte d’en trouver une OU mettez vous à marcher régulièrement par sessions d’au moins trente minutes. L’activité physique vous donne plus d’énergie et vous permet d’être plus productif dans votre travail.

18. Prenez des engagements

– Parlez aux autres de vos engagements, car ils vous aideront à vous tenir responsable de leur accomplissement. Vous aurez aussi sur les épaules une pression saine pour vous tenir dans l’action.

19. Devenez Ponctuel

– Assurez vous d’être toujours à l’heure dans le travail que vous comptez rendre ou dans vos rendez-vous.

20. Managez les frictions

– Bannissez tout ce qui est susceptible de faire diminuer votre productivité ou faites en sorte de planifier ces moments à l’avance et de préférence à la fin de votre journée. Par exemple si vous avez tendances à passer plus de temps que vous le voudriez sur Facebook, utilisez un outil comme Leechblock (un plugin sous Firefox) qui vous permettra de bannir certains site aux heures où vous voulez être productif. De la même façon pour vos collègues et associés qui ont tendance à vous distraire : Faites en sorte de les prévenir des heures où ils seront bienvenus et posez des limites très strictes si ils ne respectent vos injonctions.

21. Remplissez les blancs

– Quand vous êtes dans un moment de creux, utilisez ces périodes pour lire des articles et vous éduquer sur un sujet. Si vous êtes un homme, vous pouvez le faire en vous rasant (de préférence au rasoir électrique). Au bout d’un an vous aurez lu 365 articles.

22. Créez une attente positive de résultats

– Visualisez votre objectif comme étant déjà accompli. Mettez vous dans un état complet de présence et entrez pleinement dans l’expérience de visualisation et vous vous retrouverez bientôt dans cette situation en réalité.

23. Faites une sieste

– Si vous en avez la possibilité, trouvez vous un moment pour faire 20 minutes de sieste au moment de la journée où vous en avez le plus besoin. Ne dormez pas plus que cela, le but est de vous détendre et de vous remettre sur pied pas de rattraper votre sommeil en retard.

24. Sachez vous récompenser sur le chemin

– Donnez vous régulièrement des récompenses lorsque vous avez atteint une de vos mini-objectifs : accordez vous un massage, un film ou une journée au spa.

25. Désinscrivez-vous !

– Mettez fin à toute newsletter, lettre d’information, compte de réseautage social, flux RSS qui demande votre attention récurrente si vous ne vous servez pas de l’information qu’il vous emmène. Vous aurez plus d’énergie mentale et de disponibilité pour accomplir les choses importantes.

26. Structurez votre Gestion des Priorités.

– Séparez les tâches vraiment importantes des tâches seulement urgentes via le système de Covey. Allouez des blocs de temps prioritaires pour travailler sur les tâches critiques qui sont à la fois urgentes et importantes, puis celles qui sont importantes mais qui sont rarement urgentes, comme l’exercice physique, l’écriture d’un livre, ou la rencontre de l’âme sœur.

27. Créez un continuum.

– À la fin de votre journée de travail, identifiez la première tâche sur laquelle vous travaillerez le lendemain, et préparez ce dont vous avez besoin à l’avance. Le lendemain, commencez à travailler sur cette tâche immédiatement.

28. Discrétisez vos activités

– Répartissez des projets complexes ou nébuleux en tâches plus petites et bien définies. Focalisez vous sur le fait de compléter ces tâches unes à unes.

29. Améliorez votre organisation

– Faites en sorte d’avoir un bureau et un ordinateur bien organisé. Avoir du bazar sur votre bureau ou sur votre ordinateur est source de stress, de perte de temps et utilise beaucoup de votre énergie mentale pour vous rappeler où se trouvent ces choses. Vous pouvez aussi faire cela avec vos possessions personnelles pour rendre votre espace de vie plus agréable et améliorer la qualité de vos moments de détente.

30. Ayez une ligne de traitement unique

– Une fois que vous entreprenez quelque chose, restez sur cette tâche jusqu’à ce qu’elle soit terminée à 100%. N’intercalez pas d’autres tâches au milieu. Si vous rencontrez des distractions, faites une note pour y revenir plus tard.

31. Procrastinez de façon consciente

– Repoussez les tâches peu importantes et peu urgentes aussi longtemps que possible – vous vous rendrez compte que certaines n’ont même pas besoin d’être accomplie.

32. Nourrissez vous de bonnes choses

– Faites en sorte de ne pas manger de repas trop lourd à midi. Il est souvent difficile de rester productif quand une bonne partie de notre énergie physique est assignée à la digestion d’aliments lourds. Mangez une salade complète à midi ou autre chose mais en quantité raisonnable.

33. Passez en mode aléatoire

– Prenez un morceau complètement aléatoire d’un projet de grande envergure et faites en une partie. Payez une facture aléatoirement, faites un appel téléphonique, ouvrez un livre à une page aléatoire.

34. Libérez vous du perfectionnisme

– Décidez d’accomplir certaines tâches de toute façon même si le résultat ne sera pas parfait. Créez un un site web en ligne avec une interface perfectible et un design du milieu des années 90, commencez à créer un business plan sans avoir nécessairement toutes les infos… En partant de cette base vous ne pourrez qu’aller vers du mieux car vous avez fait le 1er pas.

35. Débarrassez vous de votre télévision

– La télévision est le fast food du divertissement. L’amas de négativité qu’elle représente couplée à la passivité qu’elle crée chez vous est un ennemi de votre agilité mentale et de votre productivité. Le temps que vous passez devant la télévision est du temps dépensé que vous ne retrouverez jamais. Trouvez d’autres façons de vous détendre qui soient plus enrichissantes ou sélectionnez très soigneusement les programmes que vous regardez et n’allumez votre télévision qu’à ces moments là.

36. Déléguez

– Si une tâche ne nécessite pas que ce soit vous qui la fassiez et qu’elle peut être confiée à quelqu’un d’autre alors allégez vous en la déléguant.

37. Suivez votre intuition

– Votre premier instinct est souvent le meilleur, suivez le car en entrant dans la réflexion vous avez de bonnes chances de créer des problèmes qui n’existent pas et de vous retenir d’agir.

38. Utilisez un Timer

– Un timer est un outil essentiel pour rythmer votre journée entre moments de travail et moments de détente. Vous allez devoir identifier la durée qui fonctionne le mieux pour vous, que ce soit 45, 60 ou 90 minutes – faites en sorte que cette période de travail soit ininterrompue et focalisée autant que possible sur une seule tâche.

39. Optimisez

– Identifiez les processus que vous suivez pour accomplir certaines tâches récurrentes. Mettez les à plat sur papier et essayer des les optimiser puis testez votre processus amélioré. Parfois certains éléments restent invisibles tant qu’on ne les a pas examinés au microscope.

40. Faites le pire en premier

– Pour vaincre la procrastination vous devez apprendre à vous débarrasser des tâches les plus ingrates en premier dans votre journée au lieu de remettre a plus tard. Cette petite victoire donnera le ton pour une journée très productive.

41. Focalisez votre énergie sur les tâches à haut ROI

– Faites en sorte de calculer votre revenu horaire et décidez de déléguer toutes les tâches professionnelles ou personnelles de votre vie dont le coût est inférieur à ce revenu horaire. Ainsi vous faites plus de place dans votre vie pour travailler sur des activités qui requièrent toute votre habilité et votre présence sur les tâches à haut ROI ou vous détendre et profiter de la vie.

42. Donnez vous 30 jours

– Identifiez la nouvelle habitude dont vous aimeriez disposer et engagez vous à la tenir pour 30 jours seulement pour commencer. Avoir une période limitée vous permet de savoir si cette nouvelle habitude vous convient et cela vous paraîtra beaucoup moins écrasant que de commencer une nouvelle habitude pour une durée indéterminée.

43. Les pics d’efficacité

– Identifiez votre cycle de pic d’efficacité et planifiez vos tâches les plus importantes pour ces moments. Également travaillez sur les tâches mineures pendant vos périodes hors pics d’efficacité.

44. Les périodes d’isolement

– Créer des blocs de temps pendant lesquels vous décidez de ne pas être interrompu pour le travail qui demande de la concentration. Prévoyez les tâches moins importantes et demandant moins d’énergie mentale pour des périodes où vous acceptez d’être interrompu dans votre travail.

45. Sortez de la zone grise

– C’est un concept que j’ai appris par le marketeur Eben Pagan dans son programme Altitude destiné aux entrepreneurs. La zone grise est la zone où vous entrez à chaque fois que vous êtes mentalement en train de penser à autre chose que votre travail aux heures où vous travaillez ou que vous pensez à votre travail quand c’est le moment de vous distraire ou de profiter de vos proches et amis. Vous voulez identifier les moments où vous entrez dans cette zone grise et faire en sorte de retourner dans la zone travail ou détente.

46. Effacer une tâche

– La manière la plus efficace de réaliser une tâche est de l’enlever de sa liste. Si cette tâche n’a pas absolument besoin d’être faite alors effacez-la de votre liste.

47. Identifiez des étapes clés

– Quand vous commencez une tâche, identifiez la cible que vous voulez avoir atteint avant d’arrêter de travailler. Par exemple en travaillant sur l’écriture d’un livre, vous pouvez décidez de ne pas vous arrêter avant d’avoir écrit au moins 1000 mots. Atteignez l’étape clé que vous vous êtes fixé, coûte que coûte.

48. Allez à sens contraire

– Si vous avez la liberté de vos horaires et de votre emploi du temps, faites en sorte d’aller aux endroits où il y a d’habitude beaucoup de monde aux jours et heures où il n’y a personne. Ainsi vous gagnez un précieux temps pour soit travailler plus et plus efficacement soit pour vous détendre.

49. Cadrez le temps utile

– Donnez vous une période de temps fixe (comme 30 minutes par exemple) pour entamer une tache. Ne vous inquiétez de ce que vous aurez accompli sur cette période, accordez-y le temps prévu.

50. Groupez les tâches

– Regroupez les tâches similaires telles que les appels téléphoniques ou les déplacements. De cette façon vous entrez dans un mode et vous accomplissez tout ce que vous aviez à faire sur le même registre.

51. Et vous ?

Quelles sont les stratégies que vous utilisez pour être productif et efficace toute la journée et ne pas tomber dans le piège de la procrastination ?

Si vous souhaitez en savoir plus sur les techniques pour améliorer votre efficacité personnelle, augmenter votre visibilité sur Internet ou tout simplement trouver des clients sur le web,

Etre au top psychologiquement et esthétiquement lors de votre entretien d'embauche et les Règles pour améliorer son efficacité professionnelle !
Etre au top psychologiquement et esthétiquement lors de votre entretien d'embauche et les Règles pour améliorer son efficacité professionnelle !
Etre au top psychologiquement et esthétiquement lors de votre entretien d'embauche et les Règles pour améliorer son efficacité professionnelle !

Partager cet article

Repost 0

Le massage Hawaien ou lomi-lomi

Publié le par LES ATELIERS DU BIEN-ETRE 06 NICE

Le massage Lomi Lomi toute l'explication.
Mon corps est ma maison et la porte vers mon âme.

Le massage Lomi Lomi - qu'est-ce que c'est ?

C'est un magnifique massage complet du corps et du visage inspiré de la tradition chamanique hawaïenne - un massage venu des îles, bercé par la houle d'un océan infini et vivant comme la lave en ébullition qui s'échappe des volcans. Il détend et vivifie, purifie et nourrit - un rituel de renouveau.

Dans la tradition hawaiienne, le massage Lomi Lomi était donné par un maître de l'art, un Kahuna, dans un esprit de purification et de régénération. Lomi veut dire masser, frotter, presser, pétrir, caresser. En hawaiien, lorsqu' une voyelle ou un mot sont répétés, cela indique une intensité et une importance particulières.

Le Lomi Lomi, est un massage conçu comme un rituel de passage, de l'adolescence vers l'âge adulte par exemple, qui s'accompagne de danses et de chants et qui peut se prolonger sur plusieurs jours. C'est le massage du temple hawaiien qui se donnait autrefois sur un autel de pierre. Encore plus qu'un moment de détente et de bien-être, c'est une cérémonie, une purification et une guérison du corps, du psychisme et de l'âme, accompagnée de chants et de danses (de l’oiseau frégate). C'est une fête, une cérémonie pour induire un renouveau, un nouveau commencement. On recourt à ce massage profond, pour relâcher les vieilles tensions et les blocages tenaces, afin de restaurer un état général de bien-être et le bon fonctionnement des ressources naturelles de guérison du corps. Il s'agit de rétablir un sentiment d'unité en soi et de soi au monde. C'est un sentiment d'équilibre et d'harmonie qui fait naître une inspiration et des forces neuves. Se retrouver, dans sa vie, dans son être, dans son essence.

La masseuse ou le masseur s'aligne avec Iao Nalani, la source universelle de tout vie et s'ouvre dans son coeur, Aloha, de manière à transmettre la juste touche qualitative d'énergie qui convient.

Relaxant, harmonisant et stimulant à la fois, le massage Lomi Lomi se donne avec les mains, les avant-bras, le bout des doigts, les coudes et les articulations des doigts, sur un fond musical de chants hawaïens. Les gestes habités alternativement par les énergies des quatre éléments, terre, eau, feu et air doivent être fluides et habités par le mana, le souffle, l'énergie universelle de vie. Le corps bien huilé est massé, assoupli, étiré, pétri, malaxé, caressé, enveloppé, apaisé et soigné. Les tissus, le système nerveux et l'ossature doivent relâcher peu à peu, couche par couche afin de pouvoir s'abreuver à nouveau de toutes les substances vitales dont ils ont besoin, y compris l'oxygène et l'énergie lumineuse.

Un massage qui ressemble à une danse, gracieux, constamment en mouvement, un massage qui relie toutes les dimensions de l'être et qui rassemble toutes les parties du corps. Ce sont alternativement de longs mouvements qui courent sur tout le corps et un travail en profondeur sur toutes les parties du corps. On masse avec les mains, les avant-bras, les pouces et le bout des doigts.

Pour créer cette harmonie, le masseur ou la masseuse insufflent à leurs mouvements les qualités des quatre éléments de la nature : air, terre, eau, feu. La qualité terre induit des mouvements libérateurs en profondeurs, renforce la sensation d'être à l'abri de son corps, solide. L'eau fluidifie, dissout, c'est un élément très nourrissant qui ouvre la voie aux perceptions subtiles et aux émotions. L'air donne de l'espace, apaise, libère et nous permet de nous sentir relié au monde et à l'univers. Le feu apporte sa chaleur, stimule et dynamise tout en éveillant la joie et l'envie d'entreprendre.

Le Lomi Lomi peut également se pratiquer à quatre mains par deux masseurs simultanément, de préférence homme et femme pour un parfait équilibre des énergies. Le massage à 4 mains est un réel bonheur pour le corps et une guérison profonde pourle coeur.

Le Lomi Lomi ne se décrit pas, il se vit.

A qui s'adresse le massage ?

A tous et à toutes, pour la prévention, le bien-être et même dans certains cas pour la guérison. C'est un massage relativement accessible mais ses subtilités et son potentiel en font un massage professionnel. Il décline toute la gamme des possibilités qu'offre le massage, sans compter qu'il peut se décliner à 4 mains :

• travail en profondeur, dispersion de blocages et de tensions (élément terre)
• travail d'harmonisation et de libération émotionnelle (élément eau)
• travail d'expansion (élément air)
• travail de stimulation (élément feu)

Le massage Lomi Lomi peut soulager dans les cas suivants :

Problèmes à la nuque, aux épaules et au dos
Céphalées dues au stress, migraines
Problèmes circulatoires
Difficultés respiratoires
Insomnies
Situations de stress et d'épuisement
Faiblesse du système immunitaire
Dépressions et traumatismes
Deuils
Manque de confiance en soi
Douleurs et tensions
Troubles de la motricité ou du fonctionnement des organes internes
Blocages de toutes sortes
Problèmes d'ordre psychique
Angoisses
Abus

Le massage Lomi Lomi renforce les aspects suivants du corps, de la personnalité
et de l'âme :

Stimulation des ressources naturelles de guérison
Renforcement du système immunitaire
Joie de vivre, dynamisme, sensualité
Stimulation et harmonisation des énergies vitales
Eveiller des ressources oubliées et en découvrir de nouvelles
Eveil aux six dimensions de notre être (physique, psychique, spirituel, social, espace et temps)
Renforcer l'estime et la confiance en soi
Découverte et renforcement du centre personnel
Equilibre entre tension et relaxation
Conscience du corps

Comment se déroule un massage ?

Comptez une bonne heure et demie de massage et prévoyez de ne pas vous replonger dans une situation stressante tout de suite après la séance. Concevez ce massage comme un événement spécial, un cadeau que vous offrez à votre corps, à votre mental et à votre être tout entier, un moment de répit, un baume réparateur, une récompense bien méritée ou une évasion au paradis terrestre.

La dimension du coeur Aloha est très présente dans ce massage. Le masseur ou la masseuse ouvre son coeur tout en offrant toute son attention et toute sa sensibilité. Il ou elle se sent relié au père et à la mère cosmique et aide son client à ressentir également cet amour et cette protection. Ensemble, ils créent un espace de confiance et de paix qui soutient le relâchement des tensions et des blessures subies par le corps, l'émotionnel, le mental et le spirituel.

Le massage Lomi Lomi ne néglige aucune partie du corps et travaille autant à la superficie qu'en profondeur. Un massage pour qu'on s'aime, qu'on se sente aimé et qu'on ait la force d'aimer les gens et la vie de manière générale.

La séance commence par un bref entretien au cours duquel vous pouvez exprimer vos souhaits, ainsi que vos besoins.

Vous êtes installés ensuite confortablement sur la table de massage, en string et recouverts d'une grand serviette. Le masseur ou la masseuse vous demandent d'exprimer un voeu, pour vous-mêmes, pour votre vie et chante l'invocation aux énergies de vie universelles Iao Nalani. Il ou elle effectue ensuite une prise de contact à travers la serviette, avant de commencer à huile le devant du corps, puis le dos et d'effectuer le massage à proprement dit qui englobe l'arrière des jambes, le dos les bras, puis le devant des jambes, le corps, les bras et la tête.

Tout au long du massage vous êtes invités à exprimer votre ressenti, vos besoins et vos limites, il vous sera demandé à certains moments de participer en respirant profondément.

Pour terminer le massage, le masseur ou la masseuse établiront un contact d'intégration et après un temps de repos vous aideront à vous relever.

[ART: KEOLA.COM]

Partager cet article

Repost 0