Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Atelier "relaxation"

Publié le par LES ATELIERS DU BIEN-ETRE

Le chakra magique du cœur

Le bénéfice principal de cette méthode, c’est que si comme moi vous êtes trop dans votre tête, vous allez pouvoir enfin réellement connecter avec l’énergie du chakra du cœur.


Alors, il y a deux points énergétiques que nous allons utiliser.
Le premier point est situé au centre de votre poitrine. C’est le point énergétique associé avec votre chakra du cœur.


Le deuxième point est situé à l’arrière de votre tête, en haut de votre cou, là où le crâne commence. Si vous touchez à ce point avec vos doigts, vous allez remarquer qu’il y a comme un creux ou un petit trou. C’est ce qu’on appelle le « power point ».


Donc, la méthode est super simple.


Vous allez apposer le bout des doigts d’une main sur le chakra du cœur et les autres sur le power point situé à l’arrière de votre tête. Vous allez prendre trois bonnes respirations et maintenir cette position pendant une minute.
 Ensuite, évaluez.

 

Il y a deux scénarios possibles. Un, vous ne ressentez absolument rien. Ou deux, vous ressentez un effet extraordinaire.


Le scénario un, vous ne ressentez rien?


Parfait.Cela signifie que vous ne souffrez pas du même déséquilibre énergétique que moi, donc vous pouvez oublier cette méthode, elle ne vous sert à rien.


Si au contraire, comme moi, lorsque vous appliquez cette méthode vous ressentez comme des décharges électriques dans votre corps, vous ressentez des bénéfices tangibles, bonne nouvelle!


Vous venez d’apprendre que, un, vous avez la même déconnexion entre votre tête et votre chakra du cœur que moi, et deux, vous venez de trouver une méthode efficace qui vous permet de rétablir cette connexion.
Vous n’avez qu’à l’appliquer autant de fois que vous le voulez par jour pour en ressentir les bénéfices.

Comme tout ce que je vous enseigne, mon but est de vous donner des outils concrets, simples et rapides qui vous rendent indépendants et libres.

Je veux absolument que vous puissiez déterminer PAR VOUS-MÊME ce qui fonctionne pour vous ou non.

Un auto-massage contre le mal de tête

Avant toute chose, respirez doucement et lentement par le nez, en vous calmant le plus possible.

Posez ensuite les coudes écartés sur une table ou sur le dossier d’une chaise, et laissez la tête reposer entre les mains afin que le cou se relâche.

Posez les mains sur les yeux pour faire le noir pendant une minute et détendre les muscles oculaires.

Croisez les mains puis pressez les paumes contre le cuir chevelu en dessinant un mouvement ascendant.

Changez la position des mains, et répétez le mouvement plusieurs fois.

Appuyez la tête dans les mains au niveau des tempes, de sorte que les doigts se rejoignent sur le haut du crâne, et appuyez aussi fort que possible pendant une minute, puis reculez légèrement les mains de recommencez.

Pour détendre la nuque, pressez ensuite fermement les tissus mous de chaque côté de la colonne vertébrale au niveau de la nuque, du bout des doigts.

Commencez par le bas, et, en imprimant un mouvement ascendant, attardez-vous quelques secondes.

Faites remonter lentement les mains en poursuivant ces petites frictions statiques le long de la raie osseuse vers l’occiput, puis derrière les oreilles jusqu’aux tempes.

Augmentez peu à peu la pression et faites ce parcours trois fois.

Mettez ensuite les mains sur les tempes et faites-leur exécuter de petits mouvements circulaires.

Lissez doucement, du bout des doigts, le front, de gauche à droite ; puis recommencez de la racine du nez vers les tempes, puis des sourcils vers la naissance des cheveux, des deux mains à la fois ou en alternance.

Répétez ce mouvement six fois.

Du bout des doigts, massez autour de l’œil en commençant au milieu du front puis en suivant la ligne du sourcil pour parvenir sur le rebord supérieur de la joue.

Frottez ensuite la mâchoire trois ou quatre fois avec le bas de la main, du coin de la bouche aux oreilles, des deux côtés du visage.

Faites de petits mouvements de pétrissage sur toute la surface, en utilisant l’index et le majeur.

Travaillez les zones de tension par frictions légères.

Concluez en répétant le point précédent.

Enfin, terminez en faisant à nouveau le noir à l’aide des paumes sur les yeux.

Partager cet article

Repost 0

Formation "Toutes les épilations visage et corps"

Publié le par LES ATELIERS DU BIEN-ETRE

Intention générale

Cette formation vous permet d’acquérir des compétences techniques de base pour réaliser les épilations.

Objectif

  • Perfectionner votre savoir en épilation et avant tout acquérir de nouvelles compétences professionnelles reconnues.
  • Que vous exerciez en institut de beauté, en salon de coiffure ou à domicile, vous amènerez une prestation de plus, et donc un chiffre d’affaire supplémentaire.
  • Vous fidéliserez votre clientèle tout en forgeant une image de sérieux et de qualité.

Public

  • Formation accessible aux esthéticiennes de tous niveaux.
  • Aucun pré-requis

Programme de la formation

1ere journée : Théorie
  • Présentation par la formatrice
  • Généralités sur le poil
  • Cycle de pousse du poil (phases catagène, télogène et anagène)
  • Généralités techniques d’épilation temporaire à la cire
  • Etude des différentes cires (traditionnelle, froide, tiède jetable avec bandes et jetables sans bandes)
  • Etude de l’application et du retrait des différentes cires
  • Etude de l’analyse des besoins
  • Etude du déroulement de l’épilation
2e jour : Pratique
  • Démonstration épilation aisselles cire jetable sans bande puis travail en binôme
  • Démonstration épilation demi jambes cire jetable avec bandes et ROLL-ON puis travail en binôme
  • Démonstration épilation cire jetable Demi-Jambe, Maillot, Aisselles puis travail en binôme
  • Démonstration épilation cire jetable sans bande duvet lèvre et sourcils puis travail en binôme
  • Démonstration épilation cire jetable Demi-Jambe, Maillot, Aisselles, Sourcils, duvet, lèvres puis travail en binôme
  • Epilation homme, et barbe
3e jour : Pratique
  • Travail sur modèle (selon besoins du modèle déterminer soi-même la cire la plus adaptée) afin d’acquérir des gestes et rapidité d’exécution

Méthodes pédagogiques

  • Travail sur des exercices pratiques
  • Étude de fiches techniques
  • Apports théoriques
  • Exposé
  • Expérimentation

Moyens techniques

  • Produits (cleaner parfumé, huile post épilation, cire, bandes, spatules…) fournis lors de la formation
  • Matériel : (chauffe cire, roll-on…)

Modalités d’évaluation

Evaluation informelle au cours des études de cas qui permettra à l’intervenant de situer les capacités du stagiaire

Formation "Toutes les épilations visage et corps"
Formation "Toutes les épilations visage et corps"
Formation "Toutes les épilations visage et corps"
Formation "Toutes les épilations visage et corps"
Formation "Toutes les épilations visage et corps"

•PROTOCOLE EPILATION DEMI JAMBE

Se désinfecter les mains, suivi des jambes de votre modèle. 

 Application de la cire tiéde, dans le sens de la pousse des poils en couches très fines avec le tranchant de la spatule légèrement inclinée vers l’arrière sur la jambe la plus éloignée. 
• Application de plusieurs bandes les unes à côté des autres (éviter les superpositions et lesespaces), sur les deux jambes
• Prendre une bande de papier non tissé, la posé au niveau de la cheville, sur la jambe la plus proche. Lissé fermement avec la paume de la main et arracher la bande dans le sens contraire de la pousse des poils en déroulant la bande de papier rapidementet le plus parallèlement possible à la peau.
• Maintenir les tissus pour les parties sensibles (cuisses et genoux).
• On utilise 5 bandes de papier pour les 2 demi-jambes, genoux compris. 

Protocole d’épilation des demi-jambes à la cire jetable sans bande.

• Application dans le sens de la pousse du poil en couches fines et régulières avec le tranchant de la spatule perpendiculaire à la peau, pour les grandes zones.
• Pour les zones en relief on applique avec le bout rond de la spatule.
• Faire une légère pression au début puis faire glisser la spatule.
Terminer par un ourlet.
•Arracher dans le sens contraire de la pousse du poil en un temps (bandes courtes) ou en deux temps (bandes longues) le plus parallèlement possible à la peau.
• Maintenir les tissus et apaiser avec lamain pour soulager la zone épilée.
• Pour les zones sensibles, le port de gant est obligatoire.

 

 
 
 

L'épilation

 

Avant d'attaquer les techniques d'épilation il est important de connaitre la peau & ses annexes en cliquant ici .

 

 

  • Les système épilatoires.

 

Tous ces systèmes sont à connaitre par coeur même si à
l'examen nous serons amené qu'à utiliser la pince à épiler & la cire.

Le document est à télécharger : 

 

 

  • Pratique de l'épilation à la cire tradition ou recyclable.

 

Matériel nécessaire : 

- Un appareil à cire recyclable,

- spatule en bois,

- Ciseaux à bout rond, 

- Papier non tissé ou drap d'examen, 

- Pince à épiler,

- Cire en pain ou en billes,

- coton,

- Mouchoir, 

- Lotion désinfectante,

- Lait, crème, gel ou huile post épilatoire,

- Talc, 

- coupelle,

- Produit pour le nettoyage,

- Poubelle.

Utilisation : 

  1. Brancher sur le secteur,

  2. Placer l'interrupteur sur la position marche,

  3. Régler les thermostats, point de fusion de la cire 35° à 40°.

  4. Lavage & aseptie des mains,

  5. Désinfection du matériel.

  6. Aseptie de la zone à épiler.

  7. Tester la température sur nous et sur le modèle,

  8. Pendant l'épilation :
    - Application de la cire dans le sens du poil.
    - Retrait sens contraire.
    - Mettre les bandes à refondre (sauf aisselles et maillot) dans le bac prévu pour le filtrage.

    Mélanger régulièrement la cire.
    Doit être vite retiré car elle contient du talc et donc sèche vite.
    - Parfaire à la pince.
    - Désinfecter la zone épilée & application d'un soin post épilatoire.

  9. Fin opération : Remettre les thermostats à zéro, l'interrupteur en arrêt & débrancher l'appareil.

  10. Nettoyer l'appareil.

Avantage : 

- Efficacité

- Netteté & dureté,

- Affaiblissement du poil,

- On peut épiler toutes les zones du corps,
- Economique (elle se recycle).

Inconvénient : 

- Sensibilité à la chaleur, 

- Risque de réaction;

- Vasodilation des vaisseaux sanguins,

- Nécessite un appareil couteux & encombrant,

- Nettoyage fastidieux.

Schéma récapitulatif de la cire recyclable.

  • Pratique de l'épilation à la cire jetable

Matériel : 

- Appareil spécifique, 

- Bande non tissé, 

- Ciseaux bout rond,

- Alcool à 70° ou 90°,

- Lait, crème, gel ou huile post épilatoire,

- Drap d'examen, 

- Cire en pastille ou bol alu,

- Spatule plate en alu, 

- Pince à épiler, 
- Talc, 
- Coton & mouchoir,

- Poubelle.

 

Avantages : 

  • Cire jetable avec bande : 

- Pas de gros investissement, 

- Hygiène parfaite,
- Gains de temps,
- Pas de nettoyage fastidieux, 
- Procédé efficace.

  • Cire jetable sans bande : 

- Cire souple & non cassante,
- Hygiène parfaite,
- Appareil de petite taille,
- Epilation rapide.

 

Inconvénients : 

  • Cire jetable avec bande : 

- Texture très collante,

- Risque de brulure,
- Pas adapter pour toutes les zones du corps.

  • Cire jetable sans bande : 

- prix relativement élevé,

- Demande de maîtrise & rapidité (séchage rapide),

- Cire très élastique.

Récapitulatifs des cires & leurs temps d'épilation

Epilation des  Jambes : Cire jetable avec bande.

 

Durée : 20 min les 1/2 jambes et 40 min les jambes entière.
Nombres de bandes : 4 à 6 maxi pour les 1/2 Jambes.

Liens vidéo.

 

  1. ​Touche test (à garder le jour de l'examen pour le jury).

  2. Devant des jambes : Appliquer la cire sur la jambe la plus éloigner, lisser immédiatement dans le sens du poil sur la première jambe et ensuite sur la deuxième.

  3. On reste toujours du même côté.

  4. Replier le bord de la bande (2cm), lisser le papier dans le sens du poil sur la jambe la plus proche, arracher la bande parallèlement à la peau en commençant du bas de la jambe vers le haut.

  5. Jeté au fur & à mesure les bandes.

  6. Genoux : Même protocole sauf que l'on retire les bandes en "V" en alternant chaque côté du genou.

  7. Arrière des jambes : Même protocole sauf que l'on retire les bandes en biais (sens inverse du poil).

  8. Désinfecter les jambes de bas en haut.

  9. Parfaire à la pince à épiler avec un coton en main.

  10. Lait, huile, gel avec un micromodelage des jambes.

  • L'épilation à l'examen

Epilation des aisselles : Cire recyclable.

 

Durée : 15 min.

 

  1. Lit en position assise, bras du modèle caler derrière sa tête.

  2. Mettre mouchoir sur soutien gorge.

  3. Porter des gants en latex.

  4. Désinfecter, sécher & talquer.

  5. Effectuer une touche test sur notre poignet et celui de la modèle.

  6. Appliquer la cire sur l'aisselle la plus éloigné, dans le sens du poil, en couche suffisamment épaisse (bourrelet) et ensuite sur celle la plus proche.

  7. Retrait : la première appliqué est la première arrachée. On maintient bien les tissus.

  8. Une fois la bande arrachée, on vient apaiser avec la main qui a le gant jetable.

  9. L'épilation se fait en deux étapes voir sur la vidéo

  10. Jeter la cire au fur & à mesure.

  11. Désinfecter la zone, sécher avec un mouchoir.

  12. Parfaire l'épilation avec une pince à épiler & un coton en main.

  13. Appliquer du talc.

  14. Retirer les protections.

 

 

Les techniques dont je vais parler dans cette leçon (plus bas) sont les plus adaptés, cependant il est possible que le jour de l'examen on vous donne la zone avec une cire spécifié selon le choix du sujet.

 

l' histoire de l'épilation

L'épilation a travers l'histoire :

Bien que certaines personnes considèrent la pratique de l'épilation comme un phénomène de mode relativement récent, il n'en est rien. L'épilation et la dépilation sont en effet apparues très tôt dans l'histoire de l'humanité.

Depuis la nuit des temps, toutes les civilisations ont tenté à un moment ou à un autre d'éloigner le poil, symbole d'animalité et d’impureté, en essayant de le domestiquer ou de le supprimer.

Les premières traces d’outils créés par l’homme ayant pu servir à l’épilation, comme des pinces à épiler rudimentaires, ont été ainsi retrouvées dans des sépultures datant de la préhistoire. Mais c’est à partir du 3ième millénaire avant Jésus Christ que semble s’être développée une véritable culture de l’épilation, notamment sous l’influence des croyances religieuses de l'époque.

En Mésopotamie comme en Phénicie, près de 2000 ans avant notre ère, l’épilation était déjà en vigueur chez les rois et les reines. Les notables de Babylone se faisaient alors épiler le menton afin d'y coller un postiche de barbe, considéré à l’époque comme étant l’attribut des dieux. La principale technique employée consistait à utiliser une pince à épiler en bronze et une crème dépilatoire à base de cire, d’eau, de sucre et de citron. Pratique qui est probablement à l’origine de ce qui deviendra, quelques millénaires plus tard, « l’épilation à l’Orientale ».

Dans l’Égypte ancienne, on sait également que les pharaons, leurs femmes, les prêtres et les prêtresses ainsi que la plupart des personnes appartenant à l’aristocratie, s’épilaient intégralement le corps. L’épilation était considérée comme un symbole de pureté, par opposition à la pilosité, symbole d’animalité donc d’impureté. Les découvertes effectuées dans les sépultures datant de 1300 à 1100 avant J-C en Egypte ont démontré que les femmes de Ramsès II et de Ramsès III ainsi que leurs suivantes étaient toutes épilées, des aisselles jusqu’au pubis.
histoire de l'épilation et de la dépilation

L'épilation à l'époque Gréco-Romaine
Ce n’est qu’un peu plus tard, aux environs du 5ième siècle avant J-C, que l’on observe une extension progressive de l’épilation à toutes les couches de la société en Occident. Dans le monde gréco-romain, l'épilation était considérée comme allant de soi : les barbiers de la Grèce antique, organisés sous la forme d’une véritable corporation, pratiquaient l’épilation aussi bien pour les classes sociales aisées que pour les esclaves, dans leurs échoppes comme à domicile.

Les pratiques en vigueur sous l’empire romain attestent de la même culture de l’épilation. Les Romains fréquentaient assidûment les thermes pour les soins corporels qui y étaient dispensés et la plupart des hommes de la bourgeoisie se faisaient régulièrement épiler les jambes avant de les mettre en valeur grâce au port de la tunique courte. Mais pas seulement : certains hommes allaient même déjà jusqu’à pratiquer l’épilation intégrale. Parmi les exemples célèbres, on citera l’empereur Auguste qui pratiquait l’épilation en 63 avant notre ère ou encore Popée, la compagne de l’empereur Néron, qui se faisait épiler la poitrine, les aisselles, les jambes, les bras, la lèvre supérieure et le nez, anecdotes qui sont tirées de textes anciens découverts dans les ruines de Pompéi.

Les méthodes d’épilation utilisées allaient alors du « brûlage » des poils à l’aide de coquilles de noix incandescentes, à l’arrachage par l’application d’une préparation à base de résine de pin, en passant par l’épilation des sourcils au sang de chauve-souris. Toutes ces recettes perdureront jusqu'au Moyen Age.

L'épilation, de la chute de l'empire romain jusqu'aux croisades
Au début de l'ère chrétienne, la pratique de l’épilation continue de se répandre, y compris en Gaule. Les fouilles archéologiques effectuées sur la plupart des sépultures féminines datant de cette époque ont permis de mettre à jour des quantités impressionnantes de pinces à épiler, attestant de l’intérêt suscité par l’épilation chez nos ancêtres. Mais la chute de l'Empire romain, en 476 après J-C, portera un coup d’arrêt à cette mode de l'épilation et les poils retrouveront progressivement grâce aux yeux des Occidentaux, ce pendant près de 5 siècles.

Il faudra donc attendre l’issue des croisades chrétiennes du Moyen Âge, qui auront lieu entre le XIe et le XIIIe siècles après J-C, pour voir l’Occident renouer avec la tradition de l’épilation. Tout au long de leurs conquêtes en Orient et en Afrique, les chevaliers francs rencontrent des femmes épilées et rapportent en Occident les usages empruntés aux populations alors conquises, comme les bains en étuve (hammam) et l’épilation. A cette époque, celle-ci concernait essentiellement le front, les aisselles, parfois le pubis et était pratiquée avec des préparations à base cires chaudes d’abeille, de sucre et de gommes végétales naturelles. La technique de "l’épilation à l’Orientale" allait progressivement gagner toutes les cours d'Europe.

L'épilation, de la Renaissance jusqu'à la fin du XIXe siècle
Une nouvelle mode esthétique naît alors en Occident : les femmes s’épilent le visage pour se dégager un front immense, comme en attestent la plupart des portraits de l’époque. Cette pratique était censée marquer, une fois de plus, la différence entre l'humain, "être évolué", et l'animal. Les techniques employées allaient du sang de grenouille aux préparations à base de cendre mélangée à du vinaigre, en passant par l’emploi de l’orpiment ou arsenic jaune (rusma turcorum) qui, en dépit de sa toxicité prononcée, demeura longtemps en usage. Autre phénomène plus surprenant dans cette période de l'histoire marquée par l'emprise du catholicisme : l'épilation pubienne y est très appréciée et fait son retour en grâce chez les femmes de la noblesse européenne.

L'épilation depuis le début du XXième siècle
Cette situation n'évoluera guère avant le début du XXe siècle, avec l'apparition de la mode des bains de mer et du port de vêtements plus courts qui marquera le grand retour de l’épilation des jambes, des aisselles et du maillot auprès des femmes occidentales. La pratique de l'épilation ne cessera ensuite de se généraliser progressivement à toutes les couches de la société jusqu’à devenir, de nos jours, un véritable phénomène de société.

(de epil.fr)

Partager cet article

Repost 0

La décoloration et ses effets

Publié le par LES ATELIERS DU BIEN-ETRE

Le processus de la décoloration

a décoloration élimine ou éclaircie le pigment naturel de vos cheveux condition nécessaire pour s’octroyer nouvelle coloration de plus de deux tons plus pâles que votre couleur naturelle. La décoloration des cheveux utilise le même procédé que celui de la coloration normale, puisqu’elle fait intervenir un activateur (il s’agit généralement du peroxyde d'hydrogène) pour adoucir et ouvrir les cuticules. Après cette étape les deux procédés deviennent radicalement différents.

Publié dans Coiffure- Formation

Partager cet article

Repost 0