Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Agir contre la dépression

Publié le par Sylvie Mauchausse

Partager cet article

Repost 0

Le porno, une menace pour notre sexualité ?

Publié le par Sylvie Mauchausse

Partager cet article

Repost 0

la reflexologie plantaire

Publié le par Sylvie Mauchausse

Bonjour à tous,

Vous trouverez ci-dessous différents articles vous relatant les bienfaits de la réflexologie plantaire.

Pour bénéficier d'une heure de régal des pieds à base de manoeuvres de réflexologie, (30 €) appelez moi pour prendre un RDV sur Nice et ses alentours au 06 62 36 25 18.

Vous êtes interressé par une formation (14 h), appelez moi, je me ferai un plaisir de vous renseigner. Les cours peuvent se dérouler dans mon atelier ou bien chez vous.

Soin des pieds : plus nécessaire que se brosser les dents

Mes fidèles lecteurs savent l’importance que j’accorde au soin des dents. Non seulement parce qu’un beau sourire et une haleine fraîche sont plus agréables. Mais aussi parce que les gencives infectées, les dents dévitalisées, sont sources d’inflammation permanente dans l’organisme. Cela augmente le risque cardiaque. C’est souvent par les gencives malsaines que pénètrent les bactéries dans l’organisme où elles causent des ravages. 

Cependant, prendre soin de ses pieds est encore plus important. 

En effet, au-delà des problèmes de santé liés aux pieds eux-mêmes, c’est quand vos pieds vous font mal que vous arrêtez de bouger, de vous activer, et souvent d’entreprendre. 

Vous tenez le prétexte idéal pour rester chez vous, vautré dans votre canapé voire dans un lit. Faute de sortie pour vous distraire, vous grignotez des cochonneries et c’est alors que vous commencez à prendre du poids, ce qui augmente le risque de la plupart des maladies. 

Le diabète et les maladies cardiaques viennent en premier à l’esprit. Mais rappelons que l’obésité est aussi facteur de cancer et de dépression. 

Justement, la dépression : quand vous avez mal au pied et que vous ne sortez plus, vous perdez la principale occasion de vous changer les idées, de vous oxygéner le cerveau, et ainsi d’échapper à la sinistrose… 

Et c’est là que j’en reviens à ma pierre ponce :

La pierre ponce indispensable pour nos pieds maltraités

Enfermés presque toute l’année dans des chaussures souvent plus choisies pour leur allure que pour leur ergonomie, nos pieds souffrent. La peau est ramollie par l’humidité, tandis qu’elle est comprimée par des angles ou des coutures qui forment des cales, et peuvent même déformer les articulations. Les marches avec des chaussures de ville provoquent la formation d’une épaisse couche au niveau du talon, sous l’avant du pied et sous les orteils. Cette couche, censée vous protéger, finit par durcir et provoquer douleurs et inflammations. 

C’est là qu’intervient la pierre ponce. Elle est issue de roche volcanique en fusion qui s’est refroidie rapidement au contact de l’air, contrairement à la plupart des roches qui se sont refroidies très progressivement dans les profondeurs de la croûte terrestre et sont compactes. 

Des petites bulles de gaz ont formé dans la structure de la pierre ponce des milliers de trous qui lui donnent l’aspect d’une éponge. C’est pourquoi elle flotte. Mais elle est très résistante, abrasive, et c’est le matériau naturel idéal pour les soins des pieds et l’élimination des peaux mortes. 

Bien avant les inventions marketing des crèmes « exfoliantes » et autres limes, nos ancêtres romains pratiquaient des gommages tout aussi efficaces grâce à la pierre ponce. Car celle-ci a un inconvénient majeur pour les commerçants : elle est inusable ! 

L’usage de la pierre ponce est simple : tremper ses pieds dans de l’eau chaude savonneuse dix minutes pour attendrir la peau puis poncer en douceur les peau mortes en frottant plusieurs fois dans le même sens. Continuez jusqu’à ce que la peau devienne plus tendre, sans toutefois enlever toute la corne, qui protège l’épiderme. 

L’usage régulier de la pierre ponce permet de retrouver des pieds de bébé, doux et souples, et ainsi d’éviter les inflammations, douleurs et plaies.

Le débat « pieds nus contre chaussures »

Faut-il porter des chaussures ? 

Certains pensent que, si la Nature a doté l’homme de pieds comme les nôtres, c’était pour une bonne raison. La chaussure étant artificielle, ce serait à nous de ré-apprendre à vivre pieds nus. Ce serait l’idéal pour notre physiologie, et nous mettrait en contact direct avec « Gaïa », la déesse Terre. 

Je n’irais pas me battre pour cela. Mais il y a quand même de bons arguments en faveur des chaussures. 

De toute évidence, nos pieds, et en particulier notre plante des pieds, sont très sensibles. 

Cela permettait à nos ancêtres de ressentir la moindre aspérité et ainsi de mieux grimper aux arbres, aux rochers et évoluer dans la nature primitive où l’on marchait sur la terre meuble et dans les herbes. 

Notre mode de vie actuel, où nous n’habitons (généralement) plus dans des huttes arboricoles et sommes la plupart du temps sur le macadam ou des surfaces dures mais plates, justifient à mon avis les chaussures. 

Elles nous permettent d’éviter de nous blesser, quand dans nos villes traînent régulièrement des tessons de bouteilles et autres débris dangereux. Elles nous permettent d’enchaîner les kilomètres, voire les dizaines de kilomètres, à pied ou en courant, ce qui est très bon pour notre système cardiovasculaire, notre glycémie, notre musculature, notre ossature, notre système respiratoire, l’oxygénation de notre cerveau et j’en passe ! 

Si les inconvénients des chaussures (ampoules, formation de cales), peuvent être compensés par des soins et notamment la pierre ponce, c’est l’idéal. 

Il faudra cependant veiller à éviter les chaussures « boites de torture » qui contraignent les orteils à entrer dans une forme dure et étroite, provoquant le syndrome de Morton ou un hallux (oignon) très douloureux. 

A votre santé ! Jean-Marc Dupuis 

Publié dans Bien-Etre

Partager cet article

Repost 0