Comment booster nos soins visage

Publié le par LES ATELIERS DU BIEN-ETRE 06 NICE

Vous souhaitez faire un atelier "soin visage" avec vos amies, contactez moi : Sylvia, esthéticienne, diplomée, coiffeuse, conseillère en image et formatrice, lesateliersdubienetre@hotmail.fr

Des pressions pour garder l'oeil vif :

Gym facial anti gonflette : lisser délicatement les paupières (dessus, dessous), avec votre majeur, du coin interne de l'oeil vers l'extérieur, sans dépalcer les tissus.

On place le soin contour des yeux dans le bas du réfrigérateur, ou les sachets de thé, et de l'eau florale de bleuet.

Le matin : On se fait une petite compresse avec que l'on appique sur les paupières (le froid va activer la circulation du sang et permettre l'élimination des déchets et permettre de dégonfler).

Le soir : on applique le SCY en déposant une perle de soin sur chaque orbite oculaire, on l'applique, et on pianote délicatement sur le contour des yeux.

Digitopression : On pose, ses deux pouces sous le menton, puis on presse la paupière inférieure (sur l'os). Une perle de crème aura été déposé sur les doigts. On presse 3s, on relache (3x) et on respire profondément pendant chaque pression.

Les pincements pour gagner le l'éclat :

Retirer le lait démaquillant avec un lotin de soin, et appliquer ensuite la crème anti-âge du bout des doigts en pianotant sur toute la surface du visage.

Ensuite, on pince la peau, si possible, dans l'épaisseur entre la pulpe des pouces et des index repliés, puis on exerce une légére torsion, vers l'extérieur. On part toujours du bas du menton, et on fait les manoeuvres en remontant, du centre du visage vers l'extérieur. A faire pendant 1 à 2 mn.

Le repassage pour les rides du front et la ride du lion :

Le lissage : Avec la pulpe de mes doigts et un peu d'huile végétal de carotte, de rosier muscat, d'abricot etc etc, je lisse les ridules, en partant du milieu du front jusqu'aux tempes. A faire les yeux fermés, c'est encore plus relaxant.

pour éviter la ride du lion : portez des lunettes à votre vue, et des lunettes de soleil afin d'éviter de froncer les sourcils.

Si la ride est verticale, on lisse horizontalement à l'aide des indes. On écarte fortement les doigts, jusqu'aux milieu des sourcils pour décontracter le muscle (5 ou 6 fois).

Si la ride est horizontale, on place les index entre les deux sourcils et on remonte jusqu'au milieu du front en appuyant fortement (6x).

Le petit conseil : faire ce petit massage, le soir au coucher, en vidant la tête et en respirant profondément.

Des lissages push-up pour lifter l'ovale :

La gym faciale : pour décrisper les traits, paumes des mains de chaque côté des pommetees, j'étire la peau et je maintiens le gest 20s.

Le bon réflexe : stocker son sérum au frigo, le froid amplifie l'effet des actifs. Lors de l'application on fait glisser les doigts en mouvements circulaires, toujours du milieu du visage vers les oreilles.

la gym anti-double menton : On plaque la langue contre le haut du palais, on la tire en arrière comme pour déglutir, on contracte 10 sec et on relache (5X).

Des tapotements pour tonifier le cou :

Le bon réflexe : le cou est soigné tous les jours comme votre visage ainsi que votre décolleté. Lorsque vous appliquez votre masque, idem sur votre cou, et vous verrez le changement.

Le geste qui change tout : se badigeonner les mains de créme ou d'huil végétale et opérer un lissage femr et lent du décolleté vers le menton (10X). Puis on exerce de chaque côté du cou des tapotements de toute la longueur des doigts (10x).

Notre conseil : on lisse "à sec" rides et ridules du décoleté en faisant rouler un flacon que l'on fait rouleir de bas en haut et de gauche à droite comme pour repasser la peau, (10x).

Une gestuelle détente pour rajeunir les mains :

Un bon réflexe : tous les soirs, une bonne couche de créme nourrissante (si possible mettre des gants en plastique pendant 10 mn, si vous ne pouvez pas, la crème sera déjà efficace, vous pourrez leur faire un masque en meme temps que votre visage)

Le geste qui change tout : chauffer sa crème paume contre paume. Etirer les doigts de la main gauche un par un avec la main droite. Puis réaliser des pressions avec le pouce dans le creux de la main et le faire courir de la paume jusqu'au bout de chaque doigt. Etirer la peau entre les phalanges. Changer de main, enfin relâcher et secouer les mains.

Notre Conseil : Effectuer une friction des mains sans crème. Il permet une communication plus immédiate entre les récepteurs du toucher situés à la surface de la peau et les cellules profondes.

Chère lectrice, cher lecteur, 

Le botox, les liftings, la chirurgie esthétique font terriblement années 1990. 

Les dernières recherches montrent qu’une étonnante approche alternative, naturelle et gratuite, fait mieux que toutes ces méthodes ratées pour inverser les rides et le vieillissement de la peau. 

Cette alternative miracle : le sport. 

Une récente étude a constaté que les personnes qui commencent le sport tard dans leur vie peuvent inverser les rides sur le visage, les pattes d’oie, les zones de peau pendante, et il existe une explication scientifique à cela. 

La nouvelle est si importante qu’elle a été annoncée dans le plus grand quotidien américain, le New York Times [1]. 

Des chercheurs canadiens, à l’université de McMaster dans l’Ontario, ont observé que le sport combat les changements qui se produisent dans les couches à la surface de la peau avec l’âge. 

Après environ 40 ans, la plupart des gens connaissent un épaississement de la couche supérieure de leur peau, appelée le stratum corneum. C’est la partie la plus facilement visible à l’œil nu. Elle a tendance à devenir plus sèche, écaillée, dense. 

Pendant ce temps, la couche qui se trouve juste sous la surface, appelée le derme, commence au contraire à mincir. Elle perd de l’élasticité et des cellules. Cela donne à la peau un aspect plus translucide et flasque, expliquent les chercheurs. 

Cela se produit même chez les personnes dont la peau n’a jamais été abîmée par le soleil. 

Mais ces nouvelles découvertes montrent que le phénomène peut être neutralisé et même inversé chez les animaux et chez les êtres humains. 

Elles ont prouvé que les personnes de plus de 40 ans qui font au moins trois heures de sport modéré ou intensif par semaine ont un stratum corneum plus fin et plus lisse, et un derme plus épais et plus élastique.

La différence s’est révélée visible au bout de trois mois : « Sous le microscope, la peau des volontaires ayant participé à l’expérience ressemblait à celle d’une personne beaucoup plus jeune, et la seule chose qu’ils avaient fait était un peu de sport ! » a témoigné le Dr Mark Tarnopolsky, qui a supervisé l’étude. 

L’explication du phénomène n’est pas claire. Mais les chercheurs soupçonnent un lien avec les myokines, des substances fabriquées par les muscles en activité. Ils ont constaté des niveaux très élevés de myokines appelées IL-15 dans la peau des personnes qui avaient fait du sport (+ 50 %). Ces myokines pourraient entraîner les changements de structure dans la peau. 

Cependant, d’autres substances sont certainement impliquées. Selon le Dr Tarnopolsky, de prendre des pilules ou de se faire des injections d’IL-15 pour éliminer les rides a peu de chance d’être aussi efficace que le sport. 
 

Comment se motiver

Mais que le sport ait des vertus, chère lectrice et cher lecteur, vous n’en avez jamais douté ! 

Vous savez bien que le sport est indispensable pour garder la ligne, la santé, un bon niveau d’énergie… 

La grande question n’est donc pas « Faut-il faire du sport ? » mais plutôt « Comment se motiver à faire du sport sur le long terme ? ». 

La réponse est simple : vous ne tiendrez pas, personne ne tient longtemps, si faire du sport n’est pour vous qu’une contrainte, que vous vous infligez pour votre santé (ou votre beauté). 

Il est indispensable de choisir un sport qui vous apporte autre chose : du plaisir, des frissons, des aventures, des rencontres, du bien-être… 

Selon votre âge, votre état de santé, vos goûts, vos contraintes, il faudra choisir le sport qui vous convient. 

En ce qui me concerne, tout le sport que je fais passe par ma passion pour la nature. 

Ainsi je travaille d’arrache-pied dans mon jardin potager et pour arracher les mauvaises herbes, tailler mes arbres, retourner mon compost, transporter du fumier, entretenir mon poulailler... Je marche beaucoup dans la nature, souvent en portant mes enfants ou un sac à dos avec pique-nique, affaires de camping. Je me baigne dans les rivières, les étangs, et dans la mer pour voir les fonds quand j’ai la chance d’y être. Dès que l’occasion se présente, je fais de l’alpinisme. Je suis toujours allé à vélo à l’école, puis au travail, sauf tout récemment parce que l’itinéraire est trop dangereux (et j’en souffre). Tout cela a fait, et continue de faire, beaucoup de « sport » dans ma vie, mais je ne le fais pratiquement jamais « pour faire du sport ». 

Je le fais parce que j’aime manger les légumes de mon potager, j’aime sentir le vent frais, l’eau fraîche sur ma peau, entendre les oiseaux, observer les plantes, contempler de beaux paysages, marcher côte à côte avec des amis, les écouter, échanger, ce qui est idéal quand on marche… Je fais du vélo parce que c’est plus simple, je dépasse les embouteillages, j’aime aussi le vent de la course… 

Si je devais arrêter tout ça, je ne me dirais pas : « Mince, cela va me priver de sport ! » Je dirais : « Mince, cela va me priver de joie, de moments de bonheur ! » 

Sauf qu’il est vrai quand même, que, à chaque fois, le fait d’avoir bougé, fait des efforts, éprouvé mes muscles et ma résistance physique ajoute au plaisir. 

Chacun, donc, doit trouver sa voie. 

Mon frère est fou de danse (danse de salon), ce qui est en fait extrêmement sportif. Tous les muscles sont sollicités, mais lui aussi fait ça parce qu’il aime tellement danser avec sa femme. 

D’autres aiment la vitesse du vélo, la force d’un cheval qui franchit des obstacles, les joies des jeux de balle, la compétition de l’athlétisme, la beauté des mouvements de gymnastique, l’étourdissement du patinage artistique… 

Alors, je ne vous dis pas « faites du sport pour avoir moins de rides ». C’est vraiment affreux de présenter les choses comme ça. 

Je dis : « Offrez-vous les grandes joies que vous trouverez dans un sport que vous aimez. Votre vie sera plus belle… et votre corps aussi. » 

Et vous : faites-vous du sport parce que cela vous fait plaisir ? Ou parce que vous vous sentez obligé ? 

Partagez avec moi, et avec les lecteurs de SNI, vos expériences pour faire du « sport-plaisir » sur la page de cet article. 

À votre santé ! JMarc Dupuis 

La beauté, signe extérieur de santé

La beauté n'a pas d'âge ! Il est légitime de vous préoccuper de votre apparence physique, et il est très exagéré de dire qu'il n'y a jamais rien à faire. Mais la chirurgie et les opérations coûtent cher, sont dangereuses, et les résultats peuvent être désastreux 
 
En réalité, l'aspect de votre visage, la texture de votre peau, vos cheveux, vos ongles et même votre sourire (état des lèvres, dents, gencives) sont fortement influencés par votre état de santé.
 
Notre visage reflète notre personnalité tout autant que nos carences nutritionnelles. Ainsi, une peau sèche et pelliculeuse est généralement due à un manque d’acides gras oméga 
La beaute de votre peau reflete la sante de votre corps

Miroir du corps, la beauté de la peau est aussi synonyme de santé.

Qui, par exemple, n’a jamais constaté les signes typiques que l’on peut lire sur le visage au moment d’une crise de foie ?

Boutons, teint jaunâtre, rougeurs, démangeaisons, cernes, couperose, sont autant de signes avant-coureurs de troubles pouvant être diagnostiqués et interprétés.

S’il est fondamental d’adapter son alimentation en fonction de ces symptômes, il est tout aussi important d’agir directement sur l’épiderme en utilisant des soins spécifiques.

Seules ou dans des associations synergiques, certaines huiles agiront en profondeur, et non pas comme on pourrait le croire, uniquement en surface.

En réalité ces phytocosmétiques participent à l’équilibre du corps, à son épanouissement, et lui redonnent vitalité tout en éliminant le stress.

 

Particulièrement représentatives de la cosmétologie indienne, les huiles que nous allons voir ci-dessous sont tout particulièrement importantes dans les traitements de la peau.

Les soins esthétiques de la médecine ayurvédique ne font pas seulement resplendir l’éclat du corps ou sa beauté, ils agissent sur l’équilibre de tout l’organisme, communiquent une nouvelle vitalité, une plus grande maîtrise de soi, procurant une agréable sensation de joie de vivre.

 

Des huiles de beauté et de santé

L’huile de sésame est à la base de la grande majorité des préparations médicinales ayurvédiques.

Comme le veut l’usage traditionnel, qui en a fait une huile de massage idéale, sa facilité de pénétration est encore plus efficace lorsqu’elle est appliquée chaude.

Etant à la base d’un nombre incalculable de préparations, ses propriétés lui permettent de véhiculer en profondeur acides gras essentiels et vitamine E dont elle regorge, ainsi que les principes actifs des plantes lui étant associées, auxquelles elle ajoute de précieuses vertus :

   adoucissantes,

   hydratantes,

   nourrissantes

   et antioxydantes.

L’huile de neem, traditionnellement utilisée par les Sherpas, constitue une excellente protection contre les agressions extérieures.

Des études scientifiques prouvent son efficacité contre :

   les bactéries,

   les parasites,

   et les insectes.

En usage domestique comme au potager, on l’emploie contre :

   les moustiques,

   les poux,

   les puces,

   les acariens,

   les pucerons,

   les chenilles…

Qui plus est, grâce à son action antibactérienne, elle permet de traiter l’acné tout en douceur.

Mais ce n’est pas tout puisqu’elle a une action adoucissante et décongestionnante qui la rend très utile dans le soin des peaux irritables et sensibles.

En plus de l’huile extraite des graines, la médecine ayurvédique utilise les feuilles et la poudre de l’écorce de neem pour leurs propriétés cicatrisantes et reconstituantes de la peau, afin de traiter :

   brûlures,

   plaies, 

   ulcères,

   gerçures,

   et eczémas.

L’huile de karanja ou pongamia, possède quant à elle des vertus photo-protectrices très intéressantes et s’utilise aussi bien sur la peau que les cheveux.

L’huile de karanja est extraite des graines du Pongamia glabra, dont les noyaux des fruits contiennent jusqu’à 35% d’huile.

Toutes les parties de la plante sont traditionnellement employées et servent de remède dans le traitement des :

   maladies de peau,

   abcès,

   ulcères,

   douleurs rhumatismales,

   diarrhées,

   diabètes,

   tumeurs…

Ingrédient actif aujourd’hui très prisé en cosmétique, sa faculté d’absorption d’une partie des rayons ultraviolets et son pouvoir photo-protecteur ont maintes fois été démontrés.

Par conséquent elle permet de confectionner d’excellents soins préparateurs au soleil, ainsi que des crèmes de jour pour la saison estivale.

Exceptionnellement active, cette huile possède de surcroît des propriétés anti-microbiennes et anti-fongiques, en faisant un remède très efficace pour les peaux à problèmes.

Enfin, riche en acides gras, elle adoucit et hydrate tous les types de peau, aidant à prévenir l’apparition des rides et ridules.

L’huile de moringa est issue de l’ « Arbre du Ciel » ou encore « Arbre à Miracles », originaire du nord-est de l’Inde, que l’on trouve également en Afrique, à Madagascar, en Asie et en Amérique du Sud.

Très ancienne, cette huile était déjà appréciée à l’âge d’or des civilisations grecque, égyptienne et romaine, qui lui accordaient des bienfaits divers et variés.

Toutes les parties de la plante sont utilisées pour leurs vertus respectives provenant soit des feuilles, des fruits, des graines, des racines, de l’écorce ou des fleurs.

Ainsi la poudre des graines est connue pour avoir le pouvoir de purifier l’eau.

Les feuilles fraîches ou réduites en poudre après séchage sontutilisées pour lutter contre la malnutrition et les maladies liées à une sous-alimentation puisqu’elles contiennent :

   2 fois plus de lipides que le lait,

   3 fois plus de potassium que la banane,

   4 fois plus de vitamine A que la carotte

   et 7 fois plus de vitamine C que l’orange.

Pour sa part, la tradition ayurvédique explique que ses feuilles guérissent plus de 300 maladies différentes !

Concernant l’huile extraite des graines, elle s’utilise à la fois en usage interne et externe permettant notamment de reconstruire l’épiderme, conjointement à un effet :

   nourrissant,

   assouplissant,

   régénérateur,

   régulateur du pH

   et revitalisant pour les peaux matures.

Tout en apportant apaisement et confort aux peaux fragiles et très sèches sujettes aux :

   desquamations,

   démangeaisons,

   eczéma,

   et psoriasis.

Appliquée sur les cheveux, elle lutte contre :

   la sècheresse et la dévitalisation du cheveu, 

   les fourches,

   la calvitie

   ainsi que la mauvaise circulation sanguine du cuir chevelu.

 

De remarquables anti-inflammatoires

Certaines plantes médicinales indiennes ont une action très précise sur le corps, à la fois protectrice et réparatrice.

On les utilise souvent comme anti-inflammatoires, ou encore pour leurs vertus cicatrisantes.

Le manjishta, garance de l’Inde ou du Bengale, appelé également munjeet, est un anti-inflammatoire efficace allié à une puissante capacité de cicatrisation.

Grâce à son principe colorant, la munjistine, il est particulièrement indiqué dans le traitement des peaux grasses à pores dilatés, sujettes aux rougeurs.

La poudre de manjishta s’utilise en cataplasmes en cas de :

   dépigmentation,

   inflammations cutanées,

   brûlures,

   blessures,

   morsures de serpent,

   abcès

   ou acné.

Le curcuma, ou safran des Indes, stimule la fonction hépato-biliaire, dépure le sang et traite les dermatoses d’origine hépatique.

En application directe, c’est un très bon anti-inflammatoire qui fait des merveilles sur l’acné.

Il enraye également le vieillissement grâce aux antioxydants qu’il contient, et normalise le teint.

L’herbe aux tigres (Centella asiatica), presque considérée comme magique, est traditionnellement utilisée comme :

   tonique du système nerveux,

   stimulant cérébral, immunitaire et hépatique, 

   dépuratif sanguin, 

   diurétique,

   laxatif,

   et sédatif.

Elle apaise également les démangeaisons et les brûlures.

Cette plante est majoritairement utilisée en usage externe pour son action anti-inflammatoire, ses remarquables facultés cautérisantes et cicatrisantes qui sont très utiles pour soigner les blessures, sans oublier son action anti-radicalaire.

On l’emploie volontiers comme soin après-soleil, car elle favorise la réparation cutanée aux niveaux de l’épiderme et du derme.

 Geneviève Maillant 

Publié dans Ateliers Bien-être

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cosmeled 13/05/2014 14:55

Bonjour,
Merci pour ces conseils.
Rien de telles que des exercices quotidiennes pour redonner à son visage sa jeunesse. En effet, grâce à des mouvements bien choisis le muscle se verra décontracter ainsi que la peau.
A bientôt!