Encore amoureux(se) ou pas ? comment savoir ?

Publié le par LES ATELIERS DU BIEN-ETRE

10 signes qui prouvent que vous n’êtes plus amoureux


Cela fait un moment que vous êtes en couple, vous vous entendez bien et passez du bon temps ensemble mais la flamme n’est plus là et vous commencez à vous demander si votre amour n’est pas en train de s’essouffler. Dix signes qui prouvent que vous n’êtes sans doute plus amoureux.

Votre partenaire vous agace
Avant, il y avait des choses auxquelles vous n’accordiez aucune importance auparavant ou qui même vous amusaient… mais ça, c’était avant puisque maintenant, vous ne les supportez. Ce petit bruit qu’il ou elle fait en mangeant, cette blague qu’il ou elle raconte toujours, sa façon de suspendre la pomme de douche… Peu importe, tout ce qu’il ou elle fait, vous énerve au plus au point !

Chaque fois que vous froncez les sourcils en voyant ses mimiques et ses façons de faire, demandez-vous si c’est vraiment important, et combien cet acte "désagréable" affecte votre vie. Si les moments où il ou elle vous agace se multiplient, pas de doute, c’est un signe!

Votre partenaire n’est plus une priorité
Passer du temps avec votre partenaire vous ennuie ? Si, à chaque fois, vous pensez avoir mieux à faire que de partager du temps avec elle ou lui, c’est mauvais signe.

Il ne s’agit pas non plus de passer 24h/24 collés l’un à l’autre mais vous vous apercevez que quand vous étiez amoureux(se), votre moitié passait toujours avant le reste. Si maintenant, vous préférez passer plus de temps au travail plutôt que de rentrer à la maison, voilà un signe que l’amour s’épuise.

Vous ne pensez qu’à vous
L’empathie disparaît avec l’amour. Si avant, vous vous préoccupiez du bonheur de votre partenaire, vous intéressiez à son développement personnel/professionnel, étiez rempli de petites attentions envers lui…et que maintenant vous faites toujours passer avant vos propres intérêts, cela s’appelle de l’égoïsme, et à forte dose, ce vilain défaut peut détruire la plus belle des relations.

Les disputes ne vous inquiètent plus
Personne n’aime se disputer, mais alors qu’auparavant la moindre dispute vous affectait et vous amenait à vous poser des questions sur l’impact qu’elle aurait sur votre relation, maintenant les disputes, c’est tous les jours et vous n’avez même plus envie de tout arranger.

Vous ne faites plus l’effort de trouver un accord et vous allez même jusqu’à provoquer la dispute pour vous donner encore plus de raisons que votre relation va mal.

Il ou elle ne vous manque plus
Vous passez de moins en moins de temps ensemble et préférez les moments en solitaire. Pourquoi rester aussi tard au bureau ? Parce que, seul(e), vous vous sentez mieux, chose que vous ne ressentiez pas auparavant ! Vous cherchez continuellement à passer des moments sans elle ou lui et passez plusieurs jours sans vous voir et sans ressentir le moindre manque.

Vous pensez mériter mieux
Même si vous passez de supers moments ensemble, quelque chose vous dit que vous pourriez être avec une personne plus attirante, plus intelligente et plus drôle. Soyez honnête avec vous-même et demandez-vous si vous pensez mériter mieux et si vous pensez que votre partenaire a eu une chance incroyable le jour où il ou elle vous a rencontré. Si vous en venez même à vous dire que vous faites une bonne action en restant avec elle ou lui, pensez-vous vraiment qu’il s’agisse d’amour ?


Vous allez voir ailleurs
Il y a une différence entre rencontrer par hasard une personne qui vous attire et vous amène à être infidèle et vouloir trouver quelqu’un pour tromper votre partenaire. Si dans la rue, vous vous retournez sur pas mal d’hommes ou de femmes ou si vous avez déjà demander à des proches s’ils connaissaient quelqu’un de célibataire pour vous…voilà un signe clair que vous ne vous considérez plus en couple et cherchez une issue de secours.


Vous ne reconnaissez plus l’être aimé
Vous n’arrivez plus à vous rappeler ce qui vous a attiré chez votre partenaire. D’après vous, il aurait changé ou bien c’est vous qui n’aimez plus les mêmes choses. Le fait est que vous ne retrouvez plus rien d’attirant chez votre partenaire et parfois même, vous vous dites que vous ne le ou la reconnaissez plus et que cette personne n’est pas celle dont vous êtes tombé amoureux(se).


Vous refusez le contact physique
Vous ne sortez plus vous balader main dans la main, vous êtes gêné pendant les étreintes et l’embrasser relève d’un effort considérable pour vous. Ne parlons même pas de sexe, vous avez cessé de fantasmer sur votre partenaire il y a déjà bien longtemps et réaliser ces fantasmes ne vous excite même plus. Cela arrive plus souvent chez les femmes pour qui le sexe est toujours lié à l’affect, mais ce ressenti est tout à fait normal dans une crise de couple.


Plus de respect
Un des principes fondamentaux dans un couple qui s’aime c’est le respect mutuel. S’il vous ait déjà arrivé de penser que votre partenaire ne vaut rien, si l’humilier ou le mettre dans l’embarras devant d’autres personnes ne vous fait ni chaud ni froid, ou si vous considérez qu’il ou elle fait tout de travers, vous n’êtes clairement plus amoureux(se), c’est un signe plus qu’équivoque.

QUELLES SONT LES 5 PHASES DÉLICATES DE LA VIE D’UN COUPLE ?

le 20/02/2014 à 15:28PSYCHO

Une histoire d’amour se construit autour de cinq périodes-clés susceptibles d’engendrer des conflits, selon la psychothérapeute clinicienne Isabelle Tilmant, auteur de « Rester amoureux : l’art de réinventer son couple ».

1. La rencontre :

Points positifs : de l’enthousiasme, de l’énergie… on cultive le plaisir d’être ensemble, on a l’impression de se comprendre, de partager les mêmes goûts, on s’intéresse à l’autre. « Une relation débutant sous des auspices plus calmes a autant de chances de se poursuivre ; tout dépend de ce qui est recherché et de ce qui se construit par la suite », rassure la psychothérapeute.

Le passage délicat : celui du désenchantement. Les leurres apparaissent et on peut s’apercevoir qu’on a projeté nos rêves au lieu d’apprécier réellement l’autre. Cette étape est néanmoins nécessaire pour souder le couple autour de ce qui fait sa richesse : les différences individuelles.

2. l’engagement :

Points positifs : on dort plus souvent l’un chez l’autre, on partage des sorties entre amis, on commence à parler appartement, mariage, enfants… On sent que l’on commence à appartenir à une entité : le couple.

Le passage délicat : plus on se connaît, plus les défauts surgissent. On est aussi tiraillé entre la vie de célibataire, qui a ses avantages, et la vie à deux. On alterne complicité et rivalité quasi fraternelle. De même, chacun a tendance a imiter le fonctionnement relationnel de ses propres parents… pour le meilleur ou pour le pire !

3. Les projets en cours :

Points positifs : activités communes, voyages, premier enfant qui change le statut du couple en entité familiale… On s’habitue à l’autre et le lien prend la forme d’un attachement solide et rassurant.

Le passage délicat : la réalisation des projets s’accompagne de stress dû aux tâches qui se multiplient. Pour tout concilier, le temps à deux s’amenuise ou se limite aux besognes. La relation peut s’essouffler un peu, la sexualité être moins épanouissante tandis que les critiques s’intensifient. C’est alors que l’herbe peut paraître plus verte ailleurs, l’un des partenaires ayant envie de changement avant l’autre. On peut aussi penser que l’on se connaît tellement bien qu’il n’est pas nécessaire de se parler pour se comprendre. Attention : danger !

4. Les projets concrétisés :

Points positifs : les enfants ont grandi, la situation financière du couple est plus stable… Tout roule ! La vie quotidienne est bien rodée. On se laisse porter comme on fait une croisière agréable sur un long fleuve tranquille.

Le passage délicat : ce calme peut laisser une sensation de vide. Les objectifs de vie ont été atteints : boulot, mariage, enfants… Mission accomplie ! « Et maintenant, que vais-je faire ? », se demande au moins l’un des partenaires. Dépression ou démon de midi, on a besoin de faire le point. Et d’élaborer ensemble de nouveaux projets.

5. Les nouveaux projets :

Points positifs : Pour Isabelle Tilmant, ces objectifs sont « des enfants symboliques ». Concrètement, il peut s’agir de s’investir en tant que grands-parents, de réaliser les voyages de ses rêves, de se lancer dans le bénévolat ou de prendre des cours de salsa. Ces buts inédits donnent du sens à la vie de couple qui prend alors un nouveau départ.

Le passage délicat : envisager ces projets peut mettre en relief que l’on s’est plus investi dans son travail ou sa famille que dans son couple. Partager plus de temps ensemble à l’âge de la retraite et retrouver une intimité de couple peut aussi engendrer une certaine gêne. Pour ne pas divorcer à 65 ans, dialoguez encore, en vous demandant mutuellement ce qui vous rend vraiment heureux.

COMMENT SAVOIR SI ON EST AMOUREUX ?

le 05/03/2014 à 10:26PSYCHO

S’agit-il d’un coup de foudre furtif ? D’une envie purement physique ? D’une attirance intellectuelle qui n’ira pas très loin ? Il est parfois difficile de faire le tri entre le sentiment amoureux et le désir. Voici les signes de l’amour. Faites le point !

Vous éprouvez des sensations intenses :

Physiques et émotionnelles, vous ne savez plus où vous en êtes !Le cœur bat plus vite à sa pensée, l’idée de (lui) faire l’amour vous met en transe, le besoin d’être avec l’autre est permanent. De façon générale, vous avez beaucoup de mal à vous concentrer sur autre chose.

Vous l’idéalisez :

Rien de ce qu’on pourra dire n’altérera votre jugement. Chez elle (ou lui), tout est parfait ! Vous glissez sans vous attarder sur quelques petits défauts que vous avez remarqués pour vous concentrer sur le reste. Vous enregistrez le moindre de ses mots gentils, appréciez le geste le plus anodin, craquez sur ses tics (que vous trouverez certainement insupportable un an plus tard), trouvez toutes les excuses à ses tocs. Bref, vous n’avez plus aucun recul.

Vous changez :

Désirant lui plaire par-dessus tout, vous adoptez des habitudes radicalement différentes des vôtres. Vous êtes capable de manger ce que vous n’aimez pas, avoir des activités que vous détestez, regardez des programmes que vous boycottiez. Même votre look a évolué. Plus gai, plus original, plus osé !

Vous êtes fragile :

Une petite friction et votre monde s’effondre ! Un coup de fil qui n’arrive pas et vous êtes au bord du suicide. Quelques heures d’absence inexpliquées et la jalousie vous tenaille, alors que vous êtes habituellement d’une grande tolérance. L’état amoureux, ce n’est pas que du bonheur…

Vous êtes cool :

Cela n’a rien de paradoxal avec l’état précédent. Si les conflits avec l’être qui vous chavire le cœur vous mettent dans des états d’angoisse épouvantables, ce n’est pas le cas du reste. Le monde peut bien s’écrouler, votre boss vous dire que vous vous relâchez, vous relativisez les mauvaises nouvelles et les alertes. Exit les rabat-joie !

Vous rayonnez :

Tout le monde le sait. L’amour se lit d’abord sur le visage, et l’élu de votre cœur n’est pas le seul à en profiter. On vous fait des compliments, on vous trouve différent(e), on apprécie votre compagnie, et on vous drague !

Publié dans Psycho

Commenter cet article

Blog de la Misiz 20/02/2014 08:32

Bonjour,

Merci pour cet article.
Justement, j'allais écrire un billet sur ce sujet sur mon blog.
Excellente source d'inspiration pour moi

Les ateliers du Bien-Etre 20/02/2014 08:56

Merci pour votre commentaire, et mettez moi le lien de votre article, Portez vous bien, bonne journée, et à bientot de vous lire.

SYL-ALABE